EN BREF

Ebola : dans les pas des volontaires de l'Eprus prêts à partir en Guinée

La Croix-Rouge française et l'Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus) s'apprêtent à ouvrir, mi-novembre en Guinée forestière, un centre de traitement Ebola.

Ils sont six, vêtus d'étranges combinaisons et coiffés d'une cagoule ventilée. Deux attendent à l'écart, en «zone propre» ; les quatre autres peinent à fermer le caisson de confinement où gît Anna. Après avoir vaporisé partout une eau javellisée à 0,5 %, ils transportent le caisson désinfecté vers leurs collègues de la zone propre, qui transféreront Anna dans un avion sanitaire pour la rapatrier en France, où elle sera soignée.

Lire la suite sur lefigaro.fr

Publicité

Commentaires (0)