EN BREF

Ebola : rencontre avec une infirmière de retour de Guinée Conakry

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Catherine, infirmière urgentiste de formation a intégré l'équipe de Médecins sans frontière depuis plusieurs années. Elle vient de rentrer d’une mission particulière dans un centre de soins pour patients atteints d'Ebola. Ses conditions de travail quotidiennes étaient particulièrement éprouvantes.

Elle a soigné, accompagné, et surtout vu la détresse des malades de Guinée Conakri, mais aussi celle des équipes médicales face à cette maladie très contagieuse. L’équipement essentiel à porter en pareil cas est très lourd, inconfortable et il y fait une quarantaine de degrés : "nous portons des doubles gants, une blouse à peu près hermétique et une coiffe avec des lunettes par-dessus. Toutes les parties du corps sont couvertes de manière à ce qu'il soit entièrement protégé du risque d’infection", explique Catherie Juvyns.

Lire la suite sur rtbf.be

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)