EN BREF

En direct des voeux à l'AP-HP... les syndicats prennent la main...

Communiqué de presse du syndicat SNPI

Le jeudi 14 janvier 2016, Martin Hirsch n’a pu présenter ses vœux : 150 délégués des 38 hôpitaux de l’APHP ont investi pendant 4 heures la salle, pour eux exprimer les vœux des agents "2016, retrait du plan Hirsch" ! Ces 150 militants CGT, FO, UNSA, CFTC et CFE-CGC de l’intersyndicale AP-HP se sont retrouvés en "Assemblée Générale des délégués" à 14 h dans un Amphi de l’IFCS de la Salpêtrière, afin de faire le bilan des AG qui se sont déroulées le 12 janvier 2016 dans tous les établissements de l’AP-HP. L’AG a décidé d’aller investir la salle prévue pour les vœux du DG, en présence de la Maire de Paris. Les militants y sont restés de 15h30 à 19h45. Dans l’histoire de l’institution, c’est la première fois que le DG de l’AP-HP ne peut présenter ses vœux, pour donner la feuille de route de l’année. C’est le signe de l’ampleur du conflit social à l’AP-HP, après une année de bataille contre la réforme Hirsch de l’organisation du travail. A partir de 18h30, des directeurs et autres VIP sont restés un moment dans la cour, le DG de l’AP-HP a essayé de parler sous les hués : faute d’y arriver, ils sont partis sans pouvoir toucher au champagne et aux petits fours ! Les militants sont encore restés un moment, en cas de faux départ, le temps que le traiteur remballe le tout, et que la sono soit démontée.

En investissant la salle où devait se tenir la cérémonie, l’intersyndicale tient à rappeler à Martin Hirsch son opposition à sa réforme et son exigence d’ouverture de négociations sur les revendications portées depuis le début du mouvement :

  • retrait de la réforme de réorganisation du temps de travail de Martin Hirsch ;
  • titularisation des contractuels afin de résorber l’emploi précaire à l’APHP ;
  • mise en place d’une véritable RTT afin que les agents puissent prendre leurs repos, par la création des emplois à hauteur des besoins ;
  • arrêt de la politique d’austérité caractérisée par les plans d’économie et les restructurations.

L’intersyndicale AP-HP appelle l’ensemble du personnel des 38 établissements à prendre part aux vœux de leurs directions locales afin de leur crier leurs colères face au passage en force par appliquer une réforme qu’ils ne veulent pas. Les évènements tragiques de 2015 ont démontré la nécessité d’un service public de santé fort, et les agents de l’hôpital public ont affiché leur engagement auprès de la population lors de ces moments tragiques.

L’intersyndicale AP-HP appelle le personnel à une journée de grève et d’actions le 26 janvier prochain, journée lors de laquelle les organisations syndicales iront interpeller la Ministre de la santé Marisol TOURAINE pour qu’elle entende enfin les revendications des personnels de l’AP-HP.

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (0)