EN BREF

En pleine crise de confiance, AstraZeneca défend à son tour son vaccin anti Covid-19

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Après l'avis de l'Agence européenne du médicament, qui l'a jugé sûr et efficace et celui de la Haute Autorité de Santé en France, c'est au tour du laboratoire lui-même de défendre son produit : le laboratoire AstraZeneca a affirmé dans un communiqué de presse ce lundi que son vaccin anti Covid-19 était efficace à 80% chez les personnes âgées et n'augmentait pas le risque de caillots, d'après des essais cliniques menés aux Etats-Unis. Le vaccin est efficace à 79% pour prévenir le Covid-19 symptomatique dans la population générale et à 100% pour empêcher les formes sévères de la maladie et l'hospitalisation, a indiqué le laboratoire après des essais cliniques de phase 3 menés aux Etats-Unis sur 32 449 participants. Une déclaration qui intervient après une controverse sur l'innocuité du vaccin anglo-suédois en raison d'accidents thromboemboliques graves et la crise de confiance qu'elle a provoquée alors que la France mise massivement sur l'accélération de la campagne de vaccination pour contenir l'épidémie, qui continue de flamber, en particulier dans certains territoires. Selon une étude réalisée par l'Insitut YouGov, l'impact sur l'opinion publique s'est déjà fait sentir : "non seulement nous avons constaté une augmentation considérable du nombre de personnes qui le jugent dangereux au cours des deux dernières semaines en Europe, mais le vaccin AstraZeneca continue d'être considéré comme nettement moins sûr que ceux de Pfizer et Moderna", a-t-il commenté dans un communiqué.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)