EN BREF

Une épidémie de dengue de type 2 déclarée à Tahiti

Une épidémie de dengue de type 2 est déclarée à Tahiti, une île faiblement immunisée contre cette maladie, a indiqué le 11 avril la présidence de la Polynésie française dans un communiqué. Ce virus est transmis par le moustique. Il a sans doute été introduit par un patient porteur en provenance de la Nouvelle-Calédonie, elle-même touchée par une épidémie. Les autorités sanitaires ont donc tenté de stopper sa propagation par des pulvérisations autour des habitations des premiers patients déclarés. Après avoir constaté plusieurs cas autochtones de dengue de type 2, non liés entre eux et disséminés sur plusieurs communes, la présidence a déclaré le stade épidémique.

Rappelons que la dengue provoque de fortes fièvres et une grande fatigue. Une fois contaminé par le virus, le patient est immunisé. Mais la dengue de type 2 n'a pas circulé depuis l'an 2000 en Polynésie. Une grande partie de l'île n'est donc pas immunisée, ce qui fait craindre une épidémie de grande ampleur. Les autres îles de Polynésie française sont cependant pour l’instant épargnées.

La présidence de la Polynése française rappelle que pour ne pas être infecté, il est indispensable d'éliminer, chaque semaine, les gîtes larvaires autour du domicile et du lieu de travail et de se protéger des piqûres de moustiques (répulsifs, moustiquaire, diffuseurs…). Elle donne également la consigne suivante : si vous avez de la fièvre supérieure à 38°C, consultez un médecin. Ceci est d’autant plus important si vous venez de Tahiti et vous rendez dans une autre île de Polynésie française, non touchée par ce virus. Enfin, pour ceux pour qui la dengue est avérée, la consigne est la suivante : protégez-vous des piqûres de moustiques pendant 10 jours et limitez vos déplacements, pour ne pas contaminer d’autres zones géographiques.

Publicité

Commentaires (0)