EN BREF

Un décret encadre l'extension du CTI aux agents publics des établissements sociaux et médico-sociaux

Un décret relatif à la création d’une prime temporaire de revalorisation pour certains personnels relevant de la fonction publique hospitalière (agents publics titulaires et contractuels exerçant au sein des services et établissements sociaux et médico-sociaux rattachés aux établissements publics de santé ou aux établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, des groupements de coopération sociale et médico-sociale comprenant au moins un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, et de certains groupements d'intérêt public à vocation sanitaire) est paru au Journal Officiel du 10 juin. Décidée dans le cadre du Ségur, cette revalorisation de 183 € net mensuels excluait jusque-là les personnels visés par le décret du 8 juin. Elle sera versée au titre des mois de juin à décembre 2021. Pour appel, en février dernier, le versement d’un complément de traitement indiciaire (CTI) à certains agents des établissements publics de santé tels que les agents publics non médicaux titulaires et contractuels ou les ouvriers d’Etat, avait été actée pour contribuer à rendre attractive la fonction publique hospitalière. La Fédération Hospitalière de France (FHF) avait par la suite indiqué avoir signé le 29 mai, un nouveau protocole d’accord stipulant l’extension du CTI aux personnels soignants travaillant au sein des établissements sociaux et médico-sociaux non rattachés à un EHPAD ou un EPS public : à partir du 1er octobre 2021, les personnels soignants, les aides médico-psychologiques, les auxiliaires de vie sociale et les accompagnants éducatifs et sociaux qui exercent dans ces établissements percevront le complément de traitement indiciaire.

La Rédaction Infirmiers.com

Publicité

Commentaires (0)