EN BREF

Fin du couvre-feu et bas les masques à l'extérieur, annonce le gouvernement

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

C’est à l’issue du Conseil des ministres qui s’est tenu le 16 juin que Jean Castex a annoncé la nouvelle : à partir de ce jeudi, le port général du masque en extérieur n’est désormais plus obligatoire. Toutefois, a-t-il prévenu, il restera nécessaire quand on se regroupe, et quand on se trouve dans un lieu bondé, une file d’attente, sur un marché ou dans les tribunes d’un stade, et en vigueur également dans les lieux clos, tels que bureaux, transports en commun ou encore classes d"école. Autre bonne nouvelle : la levée dès dimanche 20 juin, 8 mois après son instauration lors de la deuxième vague de Covid-19, du couvre-feu, qui avait dans un premier temps été fixé au mercredi 30 juin. Cette décision intervient dans un contexte d’allègement des restrictions sanitaires et se justifie par l’amélioration de la situation épidémique en France, plus rapide que nous l’avions espéré, a expliqué Jean Castex. Il s’est ainsi félicité de la diminution observée du nombre de cas quotidiens recensés (3 235 cas sur les 7 derniers jours selon Santé Publique France) et de celui du nombre de personnes hospitalisées en service de réanimation, passé en-dessous de la barre des 2 000. Une amélioration, selon lui, à mettre sur le compte de la vaccination. Il s’agit de continuer, continuer, continuer à nous vacciner, a-t-il insisté. Le gouvernement a ainsi fixé trois objectifs à atteindre à la fin du mois d’août : 40 millions de primo-vaccinés, 35 millions de totalement vaccinés et 85 % des plus de 50 ans et des adultes atteints de comorbidités ayant reçu une première dose. A ce jour, un peu plus de 30 millions de personnes ont au moins reçu une dose de vaccin, dont 15 millions ayant reçu les deux, et le mouvement devrait s’accélérer avec l’ouverture de la vaccination au 12-17 ans, actée depuis le 15 juin.

Au milieu de ces annonces bienvenues, le Premier ministre a toutefois tenu à rappeler que la levée du couvre-feu s’accompagnait du maintien des protocoles sanitaires au sein des lieux publics et dans le cadre de la Fête de la musique, lundi 21 juin. Les concerts sauvages suscitant des attroupements sur la voie publique ne seront ainsi pas autorisés. Le respect des gestes-barrière demeure d’autant plus nécessaire que circule sur le territoire le variant delta (identifié en Inde) qui, selon Olivier Véran, représente désormais 2 à 4 % des tests positifs réalisés.

 

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)