EN BREF

Fin de vie : les députés autorisent "la sédation profonde et continue"

Cet article fait partie du dossier :

Soins palliatifs

    Précédent Suivant

L'Assemblée nationale a approuvé mercredi soir l'article central de la proposition de loi UMP-PS sur la fin de vie, autorisant dans certains cas le recours à "une sédation profonde et continue" jusqu'au décès. 

L'Assemblée nationale a rejeté mercredi, par 89 voix contre 70, des amendements à la proposition de loi sur la fin de vie qui autorisaient "une assistance médicalisée active à mourir". 

En revanche, elle a approuvé la "sédation profonde et continue". Cette possibilité de "dormir avant de mourir pour ne pas souffrir", selon l'expression d'un des deux auteurs du texte, Jean Leonetti (UMP), sera réservée à des malades atteints "d'une affection grave et incurable", et dans des situations précisément décrites par la proposition de loi.

Lire la suite sur lexpress.fr

Retour au sommaire du dossier Soins palliatifs

Publicité

Commentaires (0)