EN BREF

Le GERES lance une grande enquête sur les soignants touchés par le Covid19

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Le GERES (Groupe d’Etude sur le Risque d’Exposition des Soignants aux agents infectieux) lance une grande enquête sur le contexte de contamination par le SARS-CoV-2 des soignants et de tout personnel de santé assurant des soins ou l'accompagnement de patients ou d'usagers du système de santé. Cette enquête est soutenue par la Haute Autorité de Santé et Santé Publique France.

L’objectif général du GERES est de contribuer à l’amélioration de la prévention des risques infectieux pour le personnel soignant et donc à sa protection. Ainsi, l’enquête a pour but de tenter d’identifier les facteurs de contamination du personnel de santé par le COVID-19, en sachant qu‘elle a pu avoir lieu lors de contacts avec les patients, entre collègues ou dans la vie privée. Elle est par conséquent proposée à tous les personnels de santé contaminés, quelle que soit leur fonction au contact des patients : infirmier, aide-soignant, médecin, kinésithérapeute, technicien de laboratoire, pharmacien, manipulateur radio, brancardier, ambulancier, psychologue, diététicienne, dentiste…. Elle est ouverte au secteur médico-social et à la ville, en plus des établissements de santé hospitaliers : chaque professionnel peut y répondre quel que soit son lieu (établissement de santé, EHPAD, cabinet, officine, LABM...) et son mode d'exercice (public/privé, libéral/salarié...).

Toutefois, ce dispositif ne prévoit pas de recensement des professionnels libéraux infectés.

Les répondeurs doivent avoir eu un diagnostic de COVID-19, validé par un médecin, reposant sur le résultat positif d'une PCR ou d'une sérologie ou sur des signes cliniques très évocateurs. Ces travaux permettront d’obtenir des informations sur les contaminations passées mais également sur celles à venir, les soignants pouvant y répondre durant les 12 prochains mois.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du GERES

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)