EN BREF

Grippe: l'an dernier un tiers des infirmiers étaient vaccinés

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

Le gouvernement a lancé officiellement lundi la campagne de vaccination contre la grippe avec un objectif: augmenter le taux de protection des populations à risque, en particulier les femmes enceintes et les jeunes seniors.

Après deux ans d'expérimentation dans quatre régions tests, la possibilité de se faire vacciner en pharmacie a en effet été généralisée. Quant aux infirmiers, leur rôle est élargi depuis l'an dernier, avec la possibilité de vacciner sans ordonnance l'ensemble des personnes ayant reçu un bon de la Sécurité sociale, y compris les femmes enceintes et ceux se faisant vacciner pour la première fois. L'objectif est de multiplier les occasions de se faire vacciner pour augmenter la couverture vaccinale. 

Les pouvoirs publics insistent aussi sur la vaccination insuffisante des professionnels de santé, pourtant essentielle pour éviter la transmission de la maladie. En effet, Selon une étude publiée lundi, menée dans 167 établissements de santé, les médecins sont plutôt bons élèves, avec les deux tiers (68%) vaccinés contre la grippe l'an dernier, une proportion en hausse de 13 points par rapport à il y a dix ans. Ce taux tombe à la moitié chez les sages-femmes (+27 points en 10 ans), à un tiers chez les infirmier(e)s (36%, +12 points) et moins d'un quart (21%, +2 points) pour les aide-soignant(e)s.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l'Express

Retour au sommaire du dossier Grippe

Publicité

Commentaires (0)