EN BREF

Guinée : l’angoisse du médecin devant son premier patient Ebola

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Un médecin raconte son angoisse lorsqu'il prend en charge son premier patient Ebola.

« Je m’appelle Diakite Diba et je suis médecin généraliste à l’hôpital Rokiatou Sidibé, une clinique privée de Siguiri, au nord de la Guinée. Je vais vous raconter mon histoire.

Le 14 juillet 2014, vers 17 heures, un jeune homme de 25 ans s’est présenté à l’hôpital. Il était atteint de fièvre, de vomissements, de selles glaireuses. Des symptômes qu’il supportait depuis une dizaine de jours sans s’être déplacé dans une structure de santé. Quand il est arrivé, fébrile, avec un collègue, nous l’avons pris en charge. Cela n’a pas suffi. Il est décédé moins de 48 heures après... »

Lire la suite sur lemonde.fr

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)