EN BREF

À l'hôpital, la pudeur outragée... un rappel utile...

C'est à lire dans le dernier numéro de Rose Magazine... Une lecture "dérangeante" pour les soignants qui les rappelle à la bonne attitude requise en matière de respect de la pudeur des patients...  Déambuler quasi nue dans les couloirs de l’hôpital, se faire palper par un inconnu sous l’œil d’une poignée de spectateurs, c'est en effet la routine pour les malades de cancer… faut-il s’y résigner ? Une mise à nu douloureuse. Révoltante même pour Sabine qui, à 37 ans, a dû elle aussi affronter un cancer du sein et le regard à blanc – comme une balle, pas dangereuse mais néanmoins blessante – de l’hôpital. Aux yeux des médecins, des infirmières, vous devenez un objet, vous n’êtes plus qu’un corps dont on ignore les sentiments, les sensations. C’est extrêmement perturbant, déshumanisant, on se sent nié en tant que personne.

La suite est à lire sur rosemagazine.fr

Publicité

Commentaires (0)