EN BREF

Hôpital : faut-il limiter les urgences aux cas les plus graves ?

    Suivant

En France, chaque année, 28 000 patients en moyenne sont accueillis sans restriction aux urgences de chaque établissement hospitalier. Quelle que soit la pathologie, ils ont un accès illimité aux admissions. Parmi ces patients, 5 % seulement sont en urgence vitale et 8 patients sur 10 arrivent par leurs propres moyens. Pour faire face à l’engorgement des services d’urgences, la Fédération des médecins de France propose de limiter les conditions d’admission en obligeant les patients à se rendre d’abord chez leur médecin généraliste.

La suite est à lire sur complement-air.com

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (0)