EN BREF

Hôpitaux : entre promesses du gouvernement et une mobilisation prévue à la rentrée

Les trois syndicats hospitaliers signataires du Ségur de la santé (FO, CFDT, Unsa) ont déclaré lundi 25 juillet avoir "convenu d'une journée de mobilisation" fin septembre et réclamé au gouvernement "d'ouvrir de nouvelles négociations" sur les salaires et les effectifs. Dans le même temps, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a promis à l'Assemblée une "augmentation significative" des moyens des hôpitaux en 2023.  

Attendus cette semaine au ministère de la Santé pour discuter des soignants non vaccinés contre le Covid, les syndicats ont l'intention de profiter de leurs premières entrevues avec François Braun pour parler d'autres sujets. L'intersyndicale demande ainsi à l'exécutif d'ouvrir de nouvelles négociations sur les conditions de travail, les salaires, les effectifs et l'attractivité des métiers, à l'hôpital comme dans le secteur social, dans la continuité du Ségur, qui s'est traduit par plus de 12 milliards d'euros de revalorisations pérennes pour deux millions de salariés. Pour preuve de leur détermination, les trois organisations ont convenu d'une journée de mobilisation qui se déroulera durant la dernière semaine du mois de septembre et dont la date précise et la nature seront annoncés après une nouvelle rencontre le 2 septembre.

Le Maire promet une "compensation intégrale" de la hausse du point d'indice des fonctionnaires

Devant les députés, lors de l'examen des mesures sur le pouvoir d'achat, Bruno Le Maire a assuré prendre deux engagements : oui, il y aura une augmentation significative de l'Ondam (Objectif national des dépenses d'assurance maladie) en 2023 et oui, nous compenserons intégralement aux hôpitaux publics l'augmentation du point d'indice des fonctionnaires. Réagissant à une série d'amendements insoumis, le ministre de l'Economie a estimé que le débat budgétaire sur les hôpitaux n'avait pas sa place dans la discussion du soir mais dans l'examen à l'automne du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), le budget de la Sécurité sociale.

Le paquet de mesures pour le pouvoir d'achat prévoit la hausse de 3,5% de la valeur du point d'indice des fonctionnaires, qui sert de base à leur rémunération. Les hôpitaux publics ont récemment souligné attendre une rallonge de deux milliards d'euros cette année pour compenser l'inflation et la hausse du point d'indice des fonctionnaires, et espèrent encore quatre à cinq milliards de plus en 2023, avait indiqué la Fédération hospitalière de France (FHF).

Publicité

Commentaires (0)