EN BREF

"Il faut poursuivre une stratégie de vaccination nettement plus massive", prévient la FNI

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Déconfiner, certes, mais déconfiner en respectant un certain nombre de conditions. C’est, en essence, le message que la Fédération Nationale des Infirmiers a tenu à faire passer dans un communiqué daté du 30 avril 2021. Si le syndicat salue les annonces présidentielles concernant le calendrier de sortie de confinement, car elles dessinent un chemin d’espoir pour l’ensemble des Français, il alerte toutefois sur la nécessité d’observer plusieurs mesures essentielles afin d’en garantir le succès et d’éviter une quatrième vague. Et en premier lieu, l’accélération de la campagne vaccinale : Pour réduire les risques d’être contraints de rebasculer dans un quatrième confinement aux conséquences catastrophiques, il nous faut poursuivre une stratégie de vaccination nettement plus massive qui de surcroît doit être, plus qu’à l’heure actuelle, cousue dans la dentelle », note-t-il ainsi, relevant que la France est actuellement « encore loin des objectifs de vaccination qui assureraient l’immunité collective. Il souligne de nouveau l’engagement des libéraux, et notamment des infirmiers, qui agissent au plus près des patients dans l’incapacité de se déplacer pour se faire vacciner en intervenant directement à domicile et qui, ainsi, portent la politique de la santé publique. Il encourage enfin le gouvernement à rappeler à l’ensemble des citoyens l’importance de respecter les gestes barrières, voire à mettre en place des actions de prévention pour assurer la réussite du déconfinement. A noter en effet que pès de 5 800 patients sont en réanimation et que près de 27 000 nouveaux cas ont été enregistrés sur les dernières 24 heures.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)