EN BREF

Il vaut mieux éviter de se blesser la nuit !

Cet article fait partie du dossier :

Plaies et cicatrisation

    Précédent Suivant

Des biologistes britanniques ont fait une découverte inattendue : les plaies contractées pendant la journée se cicatrisent bien plus vite que celles qui ont leur origine pendant la nuit. Une conséquence du rythme circadien qui adapte le fonctionnement biologique de nos organismes sur un rythme de 24 heures, expliquent-ils cette semaine dans la revue Science Translational Medicine. Si cette information n’a aucune chance de pousser les gens à éviter de se blesser la nuit, elle apporte en revanche des pistes très prometteuses pour optimiser le moment où on peut programmer une opération chirurgicale ou pour mettre au point de nouvelles stratégies afin d’accélérer la réparation de tissus blessés.

La suite est à lire sur sante.lefigaro.fr

Retour au sommaire du dossier Plaies et cicatrisation

Publicité

Commentaires (0)