EN BREF

Infarctus : un nouveau test... et la fin de l'attente aux urgences ?

A la suite d'une vive douleur dans la poitrine, vous vous êtes rendu aux urgences, préoccupé par un risque d’infarctus. Excellent réflexe ! Mais une fois sur place, il vous faudra prendre votre mal en patience. L’un des examens les plus pertinents pour confirmer la survenue de l’infarctus est le dosage de la troponine, une protéine sanguine dont le taux s’élève très progressivement. Il est inutile d’effectuer la mesure moins de trois heures après l’apparition de la douleur. En pratique, ce n’est qu’entre quatre et six heures que le résultat est réellement fiable, et permet de savoir si les muscles cardiaques ont subi des dommages !

Lire la suite sur allodocteurs.fr

Publicité

Commentaires (0)