EN BREF

Un infirmier cynothérapeuthe à l'hôpital psychiatrique d'Amiens

    Suivant

Depuis 2010, l'hôpital psychiatrique d'Amiens compte des chiens - Fatou, Zoé ou Evie  - parmi ses soignants. Les canidés aident à combattre l'isolement et le stress des patients. Effet « antidépresseur », enrayement du processus d'isolement, diminution du stress, adaptation à la vie sociale... : côtoyer, promener et s'occuper des chiens engendrerait de nombreux bénéfices pour les patients. Mais les chiens sont aussi indispensables qu'inexplicables. Pourquoi des malades qui ne reconnaissent pas leur propre famille reconnaissent Fatou, Zoé ou Evie ? Je ne l'explique pas , avoue William Lambiotte, infirmier cynothérapeuthe.

La suite est à lire sur lepoint.fr

Retour au sommaire du dossier Psychiatrie

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

617 commentaires

#1

à partir de quand

une activité peut -elle se targuer de devenir une thérapie ?
art thérapie, musicothérapie, équithérapie, cynothérapie...?