EN BREF

L’infirmier trouve l’harmonie dans la poterie

Il a quitté sa blouse blanche pour enfiler son bleu de travail : un vieux sweat marine, un pantalon large en toile et des baskets montantes. L’infirmier Olivier Barthélémy est en tenue de potier. Dans son atelier à Eulmont, au rez-de-chaussée de la maison qu’il retape, il sculpte, tourne, modèle, les mains dans la terre.

Ce lundi 18 janvier, au milieu des sacs d’argile et de quelques pièces en céramique posées sur les étagères, l’artisan de 41 ans construit une forme en volume : « J’ai postulé pour une galerie d’art à Bruxelles. Ça me change des pièces tournées. »

Lire la suite sur estrepublicain.fr

Publicité

Commentaires (0)