EN BREF

Les infirmiers, acteurs et actifs pour servir la stratégie gouvernementale contre la covid19

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Le déconfinement progressif annoncé par le Premier ministre à partir du 15 décembre prochain s'accompagne d'un renforcement de la stratégie "Tester, alerter, protéger". Pour servir cette nécessité absolue visant à lutter efficacement contre la Covid19, les infirmiers sont actifs sur les trois volets. Ils participent activement au déploiement des "tests de dépistage", qu'il s'agissent de tests PCR ou antigéniques. Ils "alertent" également les autorités sanitaires en saisissant les résultats des tests (positifs et négatifs) dans le système d’information national de dépistage populationnel (SI-DEP). Enfin, ils "protègent", mobilisés dans la prise en charge des patients atteints de la Covid-19 à l’hôpital et intervenant également auprès de ceux suivis à domicile, en présentiel ou à distance, et notamment les populations "à risque." Au-delà de ces missions, les infirmiers poursuivent leur marathon sanitaire et seront impliqués, demain, dans la stratégie vaccinale qui se dessine pour le début de l'année 2021. Ils seront en première ligne pour rassurer leurs patients et répondre à leurs questions à propos du vaccin. Patrick Chamboredon, président de l'Ordre national des infirmiers, souligne à cette occasion que l'ONI est désormais officiellement partie prenante de la stratégie vaccinale anti-covid via sa participation au Conseil d’orientation, créé par le ministre de la Santé, qui se réunira toutes les semaines sous la direction d’Alain Fischer.  

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (0)