EN BREF

Infirmiers : entre site internet et publicité déguisée, la frontière est floue

L'Ordre National des Infirmiers est régulièrement saisi par les infirmiers libéraux sur la question de la légalité de la création d'un site internet. Et pour cause, la frontière entre site internet et publicité déguisée est assez mince. Pour que la différence soit bien claire, l'ONI a établi une charte déontologique qu'il vient de réactualiser. La tentation de dériver de l’information vers la publicité peut être forte quand on considère les moyens offerts par Internet et les sollicitations auxquelles les infirmiers sont exposés, souligne l'Ordre. Les seules indications que l’infirmier est autorisé à diffuser par voie d’annuaire ou de tout autre support accessible au public, notamment sur un site internet, sont ses nom, prénoms, adresse professionnelle, numéros de téléphone, de télécopie, adresse électronique professionnels, titre de formation lui permettant d’exercer sa profession, et horaires de permanence, à l’exclusion des coordonnées personnelles, précise la charte. La profession d’infirmier ne doit pas être pratiquée comme un commerce. Sont interdits tous procédés directs ou indirects de réclame ou de publicité et notamment une signalisation donnant aux locaux une apparence commerciale. De plus, les infirmiers ne sont pas autorisés à utiliser un pseudonyme, à moins d’en faire la déclaration au conseil départemental de l’ordre. L’infirmier ne peut pas non plus utiliser ni de logo, ni un nom de fantaisie dans la présentation de son activité sur son site internet. Ainsi, l’appellation du site internet doit correspondre à l’identité de l’infirmier.

Pour tout connaître des détails de la charte établie par l'ONI, rendez-vous sur le document en ligne

Publicité

Commentaires (0)