EN BREF

IPA : un projet de référentiel spécifique en addictologie

Cet article fait partie du dossier:

Pratique avancée

    Précédent Suivant

Les professionnels de l'addictologie ont préparé un projet commun de référentiel visant la création de la pratique avancée infirmière dans cette discipline. Ils partent du principe que l'ensemble des connaissances et expertises nécessaires en addictologie ne seront pas acquises dans le cadre du master IPA de santé mentale et psychiatrie.

La Société française d'alcoologie (SFA) a dévoilé sur son site deux référentiels en addictologie. Le premier vise à préciser les compétences, activités et formation des infirmiers diplômés d'État. Le second concerne plus spécifiquement une réflexion sur la pratique avancée infirmière en addictologie. L'objectif ? Porter une proposition et faire comprendre aux pouvoirs publics qu'il faut un master spécifique en addictologie. Pour l'heure, l'addictologie est noyée dans le master de pratique avancée psychiatrie et santé mentale, et ce n'est pas suffisant dans cette discipline, explique l'un des deux coordinateurs du projet, le Dr Benjamin Rolland, MCU-PH et chef de service au CH Le Vinatier de Bron (Rhône).Le but est également de pousser ls pouvoirs publics a mettre en place une nouvelle mentionde pratique avancée, cette fois en addictologie. En effet, fédérations, associations, ordre professionnel et représentants infirmiers, cadres de santé, médecins, psychologues ou encore assistants sociaux, ce sont pas moins de 18 structures qui soutiennent ce projet.

Les IPA en addictologie pourraient ainsi être formés et faire valoir leur expertise dans l'organisation du parcours patient, y compris sur la réduction des risques et des dommages, ce qui n'est pas inclus dans la formation actuelle des IPA en psychiatrieLe rôle des IPA en addictologie serait notamment d'accompagner les patients vers des usages moins dangereux pour la santé. Le registre de compétences est très éloigné de la santé mentale à proprement parlé, il serait donc logique pour ces IPA d'avoir une formation spécifique, complète le coordinateur du projet.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Hospimedia

Retour au sommaire du dossier Pratique avancée

Publicité

Commentaires (0)