EN BREF

"Je suis écoeurée du mépris général..."

Nous ne voulons pas être pleurées, nous ne voulons pas de votre pitié, nous avons choisi ce métier parce que nous l’aimons. Nous voulons simplement une mise à jour de la nomenclature et une revalorisation de nos compétences et qualifications écrit Élodie Robert, infirmière libérale de nos campagnes...

La suite est à lire sur charentelibre.fr

Publicité

Commentaires (0)