EN BREF

" Des journées sans boire, sans manger " : le ras-le-bol infirmier

Ce qu’on me demande désormais à l’hôpital ne correspond pas au sens que je donnais à mon métier. Elles se disent amères, épuisées et en colère. Les infirmières sont appelées à manifester, mardi 8 novembre, aux côtés des aides-soignantes et des personnels non médicaux des hôpitaux publics pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail. Ce sont les premières victimes des économies majeures que l’on demande aux hôpitaux pour rétablir les comptes de la Sécurité sociale, explique Nathalie Depoire, présidente de la Coordination nationale infirmière (CNI), l’une des seize organisations professionnelles à appeler à la grève mardi 8 novembre.

La suite est à lire sur lemonde.fr

Publicité

Commentaires (0)