EN BREF

Kalachi, le mystère du village qui dort...

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Depuis 2010, plus d'une centaine d'habitants de cette bourgade du Kazakhstan ont été victimes de brutales et soudaines pertes de connaissance pouvant durer de deux à six jours. Cette étrange épidémie laisse les chercheurs perplexes et les différentes causes émergent : effets sédatifs d’une vodka frelatée, forts soupçons se portent sur la ville fantôme de Krasnogorsk et sa mine de radon, évaporation du gaz contenu dans la mine, concentrations en monoxyde de carbone, origine psychogénique... A l'heure actuelle, la cause précise n'est toujours pas connue...

La suite est à lire sur lemonde.fr

Retour au sommaire du dossier Médecin

envie de changer de poste

Publicité

Commentaires (0)