EN BREF

Kétoprofène, ibuprofène : L' ANSM appelle à la "vigilance"

Le kétoprofène ou l'ibuprofène sont des anti-inflammatoires non stéroïdiens utilisés, parfois sans grande précaution, en cas de fièvre avec maux de tête ou de gorge. Pourtant, ils pourraient s'évérer dangereux pour la santé. C'est la conclusion de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui appelle à la vigilance autour de leur utilisation. En effet, une enquête confiée au centre de pharmacovigilance de Tours, et de Marseille, a révélé les graves risques présentés par ces deux médicaments. Les conclusions de l'agence évoquent des risques de complications infectieuses graves, selon les résultats obtenus après presque 20 ans de recherche. De 2000 à 2018, "337 cas de complications infectieuses dont 32 décès ont été répertoriés pour l'ibuprofène et 46 cas dont dix décès avec le kétoprofène", explique le Dr Philippe Vella, directeur des médicaments antalgiques à l'ANSM, cité par France 3. Fasciite nécrosante, septisemie, pneumonies, pleurésiés, abcès cérébraux, amputations... Les effets secondaires graves sont très variés. Même associés à une antibiothérapie, les complications peuvent apparaître après seulement 2 ou 3 jours de traitement, souligne encore l'enquête. 

Devant ces résultats préoccupants, l'ANSM rappelle aux patients et aux professionnels de santé : 

  • De privilégier l’utilisation du paracétamol en cas de douleur et/ou de fièvre, notamment dans un contexte d’infection courante comme une angine, une rhinopharyngite, une otite, une toux, une infection pulmonaire, une lésion cutanée ou la varicelle, en particulier en automédication.
  • Les règles du bon usage des AINS en cas de douleur et/ou fièvre :

Prescrire et utiliser les AINS à la dose minimale efficace, pendant la durée la plus courte. 

Arrêter le traitement dès la disparition des symptômes

Eviter les AINS en cas de varicelle

Ne pas prolonger le traitement au-delà de 3 jours en cas de fièvre

Ne pas prolonger le traitement au-delà de 5 jours en cas de douleur

Ne pas prendre deux médicaments AINS1 en même temps

Lire le détail des résultats sur le site de l'ANSM

Publicité

Commentaires (0)