EN BREF

L'efficacité d'une dose de rappel Janssen à l'étude par l'EMA

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

L’Agence européenne du médicament (EMA) a indiqué lundi 22 novembre qu’elle procédait à l’évaluation d’une demande de Johnson & Johnson afin de permettre l’utilisation de son vaccin anti Covid-19 dans le cadre de la campagne de rappel vaccinal à destination des personnes âgées de plus de 18 ans. Elle entend rendre les résultats de son analyse, qui s’appuie sur les données transmises par le laboratoire et portant sur 14 000 adultes, dans les prochaines semaines. Jusqu’à présent, l’EMA estimait que l’injection d’un vaccin à ARN messager (Pfizer ou Moderna) aux personnes vaccinées avec Janssen s’avérait plus efficace ; pour rappel, le produit Johnson & Johnson utilise la technologie classique à vecteur viral, à l’instar du Vaxzevria (AstraZeneca), et ne nécessite qu’une seule injection en primo-vaccination. Cette évaluation intervient par ailleurs alors que, dans un contexte de reprise épidémique et d’augmentation de la pression hospitalière, les autorités sanitaires françaises envisagent d’étendre le rappel vaccinal anti-Covid, actuellement conseillé aux plus de 40 ans et imposé pour les plus de 65 ans, à l’ensemble de la population adulte.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)