EN BREF

La Fédération Nationale des Infirmiers de Réanimation voit le jour

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

La Fédération des Infirmiers de Réanimation, la Fnir, vient d'être constituée. Elle regroupe des infirmiers de réanimation de différentes associations professionnelles et collectifs dont la Société Française d’Anesthésie Réanimation (SFAR), la Société Française des Infirmiers de Soins Intensifs (SFISI), ou encore le Groupe Francophone de Réanimation et d’Urgences Pédiatriques (GFRUP). 

La fédération détaille ses objectifs : 

  • la promotion de la qualité et de la sécurité des soins infirmiers en réanimation ;
  • la validation par les pouvoirs publics et les tutelles d’une formation diplômante pour accéder au statut d’infirmier de soins critiques / réanimation ;
  • l’instauration et le maintien d’un ratio d’infirmiers diplômés spécialisés en réanimation, comme élément de contrainte à l’autorisation d’exercer une activité de réanimation pour l’ensemble des services ;
  • la mise en place par les pouvoirs publics d’une valorisation financière des infirmiers de réanimation basée sur le diplôme d’infirmier de soins critiques réanimation et conditionnée au suivi de formation continue en réanimation.

Le besoin de constituer une Fédération nationale des infirmiers de réanimation (Fnir) est apparu comme une évidence au cours de l'épidémie de Coronavirus. Pour faire face à la maladie Covid-19, les services de réanimation ont plus que doublé leur capacité. Pour y parvenir, ils ont reçu le renfort d'infirmiers venus d'autres services hospitaliers. Ces renforts ont conduit à mettre en évidence la spécificité des compétences et des techniques maîtrisées par les infirmiers de réanimation, a confié à Hospimedia Sabine Valera, en poste à l'hôpital Nord de l'Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM) et première présidente de la Fnir.

Retrouvez cette information sur le site https://www.srlf.org/la-fnir-est-nee/ et sur Hospimédia

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)