EN BREF

La nouvelle campagne de l'INCa pour sensibiliser sur le tabac, premier facteur évitable de cancer

Cet article fait partie du dossier:

Tabacologie

    Suivant

Qui foudroie 45 000 personnes par an ? C'est le titre de la nouvelle campagne de sensibilisation de l’Institut National du Cancer (INCa), qui poursuit sa mission d’information pour sensibiliser le public aux risques évitables de cancer après avoir lancé « Cancer Fighter », un jeu-vidéo à destination des 10-12 ans. Cette fois, l'INCa s'attaque au tabac. Dans un communiqué présentant sa nouvelle initiative, l'agence sanitaire rappelle que le tabagisme est responsable de 75 000 décès par an, dont 45 000 sont imputables à un cancer, et qu'il est à l’origine de 20 % des 380 000 cas de cancers détectés chaque année. Ce qui en fait la toute première cause évitable de la maladie. Si le cancer du poumon représente le plus grand nombre de nouveaux cas détectés chaque année (plus de 46 000 cas dont 15 100 chez la femme), le tabac peut être à l’origine de 17 localisations de cancers, parmi lesquels le cancer de la vessie (à 50 %) ou du pancréas (30 %), note ainsi l’INCa. Lancée ce lundi 3 mai, la campagne se décline en deux axes à la fois dans les médias (télévision, presse écrite, digital). Le premier repose sur une video qui rappelle les ravages du tabac sur la santé et met en lumière le caractère évitable de ce facteur dans le développement des cancers. Il n’y a qu’une façon de le vaincre : arrêter, enjoint-il ainsi. Le deuxième axe se déploie, lui, sur les réseaux sociaux, à travers le #JeFumeMais qui invite les internautes à faire part de leurs "bonnes" excuses pour ne pas arrêter de fumer. L'opération s’inscrit dans la droite ligne des 78 actions que l'INCa a annoncé vouloir mettre en place dans le cadre du Plan Cancer lancé par le gouvernement.

Retour au sommaire du dossier Tabacologie

Publicité

Commentaires (0)