EN BREF

Le chômage nuit gravement à la santé...

Le chômage nuit gravement à la santé. Qu'il s'agisse d'accidents cardiovasculaires ou de maladies chroniques, les personnes sans emploi sont plus touchées par une surmortalité très importante. Malgré le chômage de masse, la santé des personnes sans emploi reste un "trou noir" de la connaissance scientifique. Pourtant, même si elles sont partielles, toutes les études tendent à montrer que le chômage est un facteur important de surmortalité. Sans compter les 584 suicides recensés entre 2008 et 2010 qui pourraient être attribués à la hausse du chômage selon une étude de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

La suite est à lire sur sciencesetavenir.fr

Publicité

Commentaires (0)