EN BREF

Le CII incite les gouvernements à "investir" dans la pratique infirmière avancée

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

La pandémie, les conflits à travers le monde ou encore les catastrophes climatiques récentes l'ont confirmé selon le Conseil International des Infirmières (CII), qui tenait début septembre sa 11ème Conférence sur les infirmières spécialistes et les réseaux de pratique avancée : le rôle infirmier dépasse aujourd'hui la seule réponse à nos besoins de santé. Les infirmières veillent non seulement à ce que les soins soient dispensés, mais aussi à ce que l’accès aux soins soit renforcé, à ce qu’ils soient sûrs, équitables et durables, et à ce que les valeurs sur lesquelles reposent les soins soient celles qui placent la personne humaine en leur centre, a ainsi commenté Howard Catton, le Directeur général du CII dans son allocution de clôture de la conférence, où plus de 1 000 infirmières de pratique avancée du monde entier se sont réunies en mode virtuel pour débattre de la façon d’élargir leur champ d’action et d’avoir une plus grande influence sur les soins de santé dans le monde. Partant de ce constat, le Conseil International des Infirmières (CII), souhaite voir les gouvernements investir rapidement dans la pratique infirmière avancée pour "optimiser l’efficacité des systèmes de santé dans le monde de l’après pandémie". Nous devons continuer d’œuvrer à ce que tous nos dirigeants politiques voient la pratique infirmière avancée comme la première pierre sur laquelle nous appuyer pour nous relever et bâtir des systèmes de santé plus solides, a ainsi insisté Howard Catton, se réjouissant d'un changement de regard sur le métier - notamment depuis la pandémie de Covid-19. Si le relèvement après la pandémie s’appuie sur des modèles dirigés par des infirmières et sur la pratique infirmière avancée, je pense que nous progresserons plus vite pour traiter tous les besoins de santé et avoir des systèmes de santé plus durables, a t-il conclu. 

Cliquez ici pour lire l'intégralité de la communication du CII

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)