EN BREF

Le CII salue le nouveau Cadre de compétences de l'OMS pour renforcer la formation des infirmiers

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

Alors que se profile la journée mondiale de la santé, fixée cette année au jeudi 7 avril, le Conseil International des Infirmières (CII) a salué la publication du nouveau Cadre mondial de compétences et de résultats de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Fruit d’un travail collaboratif, ce Cadre a été conçu pour faire en sorte que la formation des professionnels de santé leur permette de répondre aux besoins des populations qu’ils soignent, précise l’organisme dans un communiqué. Il entend soutenir la réalisation de la couverture sanitaire universelle, concept défendu par l’OMS et qui stipule que toutes les communautés doivent pouvoir bénéficier des services de santé dont elles ont besoin. Le Cadre aidera les pouvoirs publics à modeler au mieux les effectifs des soins infirmiers et sera un outil utile pour établir des données précises sur les infirmières diplômées dans le monde, se réjouit ainsi le CII, qui a participé à sa définition. Il s’en félicite d’autant plus qu’il apparaît conforme aux nouvelles Orientations stratégiques mondiales pour les soins infirmiers, publiées en mai 2021 et qu’il avait également chaleureusement saluées. La formation des infirmières dans le monde reposera sur des valeurs et sur l’acquisition de connaissances, de compétences et de comportements qui garantiront l’efficience et la pertinence des apprentissages. Et, in fine, de meilleurs résultats de santé pour l’ensemble des patients à travers le monde.

 La santé est une question d’ordre mondial intimement liée à notre bien-être général et économique, déclare Howard Catton, le Directeur général du CII, qui ajoute que la sécurité sanitaire fait partie intégrante de la sécurité mondiale. D’où l’importance d’investir toujours plus dans la formation et le leadership des infirmiers.

Retour au sommaire du dossier Exercice international

Publicité

Commentaires (0)