EN BREF

Les IBODE appelés à la grève pour défendre leur spécialité

La CGT Santé et Action Sociale et le Collectif Inter-Blocs appellent les infirmiers de bloc opératoire à se mobiliser cet été pour sauvegarder leur spécialité.

Le syndicat, auquel s'associe le Collectif Inter-Blocs (CIB), a adressé un préavis de grève à François Braun, le nouveau ministre de la Santé et de la Prévention, qui court du mardi 19 juillet au jeudi 18 août, à minuit, et appelle les infirmiers de bloc opératoire (IBODE) à se mobiliser. Sont concernés l’ensemble des personnels médicaux et non médicaux relevant des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux de la fonction publique hospitalière, des établissements de santé privé d'intérêt collectif (ESPIC), dont les centres de lutte contre le cancer (CLCC), et les établissements privés ou services sanitaires sociaux et médico-sociaux chargés d’une mission de service public, ainsi que de l’Etablissement Français du Sang.

Les revendications de la CGT sont plurielles. Elle réclame notamment : l’exclusivité de la fonction IBODE dans les blocs opératoires pour tous les actes d’aide à la chirurgie, la reconnaissance de l’exercice IBODE en pratique avancée et la majoration des salaires à hauteur des responsabilités exercées, ainsi que l’application de la réglementation stipulant la présence d’un IBODE au moins par salle de chirurgie cardiaque et lors des prélèvements multi-organes. Elle demande également la retraite à 60 ans à taux plein, en reconnaissance de la pénibilité de cet exercice professionnel.

La rétroactivité de la NBI toujours en question

Le Collectif Inter-Bloc se positionne par ailleurs en riposte de la décision de la Cour d’appel du tribunal administratif de Marseille, qui a décidé de donner raison au CH de Gap, opposé à ses IBODE sur la question du versement de la rétroactivité de la nouvelle bonification indiciaire (NBI). Les revendications supplémentaires du Collectif Inter-Blocs sont, elles, connues : création d’un parcours de formation en alternance pour les infirmiers bénéficiant des mesures transitoires, et obligation d’une formation diplômante financée par les établissements, instauration d’un stage obligatoire en bloc opératoire pour tous les étudiants infirmiers ou encore attribution d’une NBI de 50 points majorés pour l’ensemble des IBODE des secteurs privé et public.

Publicité

Commentaires (0)