EN BREF

Les prothèses capillaires ne sont pas une coquetterie !

Choisir une prothèse capillaire adaptée n'est ni un luxe ni une coquetterie mais une nécessité pour que chaque femme puisse continuer à vivre sa vie de tous les jours malgré le cancer. C'est la conviction de la Ligue contre le cancer qui demande un remboursement unique de 350 euros pour toutes les prothèses capillaires, y compris les perruques en cheveux naturels. En effet, alors que de nouvelles conditions de remboursement viennent d'être publiées au Journal Officiel, les prothèses en cheveux naturels sont désormais exclues de toute prise en charge par la Sécurité sociale et donc par les complémentaires santé, une mesure qui créé une nouvelle inégalité face à la maladie selon la Ligue. Avec cette nouvelle tarification, les jeunes femmes et les adolescentes aux cheveux longs, très vulnérables à l'image sociale du cancer, devront payer intégralement leurs prothèses en cheveux naturels ou y renoncer, dénonce l'association.

Par ailleurs, on se souvient qu'une étude inédite réalisée par la Fondation L’Oréal en 2017 auprès de 1 166 patients atteints de cancer avait permis d’analyser l’impact des soins de beauté et de bien-être sur la qualité de vie des malades. Il en ressortait que ces soins proposés par des socio-esthéticiennes sont jugés très bénéfiques par les patients, mais qu'ils restent insuffisamment accessibles. 

Plus d'infos sur le site de la Ligue contre le cancer

Publicité

Commentaires (0)