EN BREF

Le mal-être des soignants augmente les erreurs médicales

Épuisement, fatigue émotionnelle, dépression et mauvaise conciliation de la vie personnelle et professionnelle sont des maux dont souffrent régulièrement les professionnels de santé et notamment les infirmiers. L'Ohio State University, aux Etats-Unis, a donc réalisé la première étude nationale à grande échelle comparant le bien-être des infirmiers et le nombre d'erreurs médicales auto-déclarées. Les résultats, parus dans le Journal of Occupational and Environmental Medicine, montrent qu'une mauvaise santé physique et mentale chez les paramédicaux, en particulier la dépression, augmente les risques de commettre des erreurs médicales jusqu'à 71% ! Les chercheurs préconisent un meilleur suivi des employés et de leur bien-être dans les établissements de santé, surtout que l'étude a également révélé que 54 % des infirmiers se sentaient en mauvaise santé physique et mentale et qu'environ un tiers déclarait avoir un certain degré de dépression. 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Top Sante.

Publicité

Commentaires (0)