EN BREF

Manifestation: des soignants reçus au Sénat

Cet article fait partie du dossier:

Fonction Publique

    Suivant

La commission des Affaires sociales du Sénat a reçu ce 14 novembre en début d'après-midi une délégation de soignants, et ce, en marge de la manifestation organisée à Paris (qui a réuni environ 10 000 personnes) et de l'examen dans l'hémicycle du projet de budget de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2020. Antoine Pelissolo, chef du service de psychiatrie de l'hôpital Henri-Mondor (Créteil, Val-de-Marne) et membre du collectif Inter-Hôpitaux, ainsi que deux membres du collectif Inter-Urgences étaient présents. 

Ce n'est pas l'habitude du Sénat de recevoir des manifestants, nous l'avons fait parce que nous sommes dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale et que depuis maintenant plusieurs années la commission des Affaires sociales alerte les gouvernements successifs sur les difficultés de l'hôpital, a souligné Alain Milon président de la commission. Cependant, maintenant nous ne sommes plus dans le mouvement des gilets jaunes, mais dans le mouvement des blouses blanches, et celui là est particulièrement dangereux pour notre pays. D'où la décision de ce geste fort L’objectif, c’est d’écouter, voir s’ils ont d’autres solutions et peut-être rapporter au niveau du PLFSS certaines des dispositions qu’on pourra reprendre , a poursuivi Alain Milon.

M. Milon plaide notamment pour l'organisation d' états généraux de la santé un peu partout sur le territoire national, afin de faire comprendre à nos concitoyens que ce malaise là ne pourra être réglé que par une augmentation des personnels soignants et donc par une augmentation des financements et donc par une augmentation des cotisations .

De son côté, la ministre de la Santé  a dit sa disponibilité aux représentants des personnels en grève pour les rencontrer au cours de cette journée , a affirmé  le sénateur pour expliquer son absence au banc des ministres. 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Sénat ou sur MoneyVox

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (0)