EN BREF

Manque de considération, politique sans envergure… Convergence infirmière en campagne

Les campagnes de communication se suivent et se ressemblent pour les syndicats représentatifs des infirmiers libéraux en cette rentrée qualifiée de "très chaude". Après la FNI et le SNIIL, Convergence Infirmière (CE) fait savoir à son tour par communiqué combien la colère et la frustration sont là. Concernant les négociations conventionnelles, rappelons que CE a quitté comme ses deux homologues la table des négociations à l'été. En l'état c'est donc l'expectative pour les libéraux qui attendent pourtant beaucoup pour améliorer leurs conditions d'exercice et la prise en soins des usagers de santé en ville. Convergence infirmière le souligne : il faut faire évoluer les relations entre les caisses et les infirmiers, actualiser la nomenclature jugée « d'un autre temps », valoriser le rôle propre de l'infirmier et sa valeur première en matière de prévention, défendre le bilan de soins infirmiers (BSI), essence même du métier et continuer à solliciter les parlementaires… Convergence infirmière encourage également les infirmiers libéraux à participer à une action symbolique, à savoir facturer un acte – un seul – en « feuille papier » et ce tous les jeudis à compter du 20 septembre. L'idée est « d'emboliser » les caisses par un envoi massif simultané et susciter les difficultés de traitement qui en résulteront. La suite des actions dépendra, comme pour les autres syndicats, des annonces d'Emmanuel Macron, mardi 18 septembre sur la réforme du système de santé…
 

Publicité

Commentaires (0)