EN BREF

Mayenne : un département sous haute surveillance

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Une vigilance accrue s’impose en Mayenne pour réduire la circulation virale et éviter une nouvelle vague épidémique, note sur son site la préfecture du départementSept clusters (la plupart dans des lieux clos et confinés selon Olivier Véran) ont été recensés depuis quelques semaines dans ce département de la région pays de la Loire, dont l’un a diffusé dans la population, poussant le préfet à imposer le port du masque dans les lieux publics clos de 6 communes. En Mayenne, le nombre de nouveaux cas pour 100 000 habitants détectés en sept jours, dépasse légèrement le seuil d’alerte fixé à 50, selon l'agence sanitaire Santé publique France (SpF). La situation en Mayenne est problématique aujourd'hui, a confirmé Olivier Véran, ministre de la Santé, sur France Inter jeudi 16 juillet, déroulant la série de mesures prises pour endiguer la propagation du virus. 

Le 8 juillet dernier, l'ARS des Pays de la Loire et la préfecture avaient déjà annoncé la mise en place d’un dépistage massif du Covid-19 auprès de la population âgée de plus de 10 ans, soit environ 300 000 personnes. Il y a, ne serait-ce qu'à Laval, quatre drive-test accessibles pour toutes les personnes qui souhaitent se faire tester, même sans ordonnance, a expliqué le ministre de la Santé. 

Par ailleurs, le décret rendant obligatoire le port du masque dans les lieux clos recevant du public sur tout le territoire entrera en vigueur la semaine prochaine, a annoncé le Premier ministre Jean Castex au Sénat. Jusque là, le gouvernement avait évoqué la date du 1er août, une échéance jugée finalement trop tardive par le gouvernement. 

Lire l'intégralité de cette info sur FranceInfo

 

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)