EN BREF

#MedBikini : des femmes médecin en bikini pour dénoncer une étude sexiste

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

A en croire les conclusions d’une étude publiée cette semaine dans le Journal of Vascular Surgery, les photos sur lesquelles les médecins portent des vêtements inappropriés dans leur vie privée comme les maillots de bain, ou consomment de l’alcool, seraient considérées comme « non professionnelles ».

Les conclusions hasardeuses de cette étude bancale sont apparues après la récente publication d’une photo du docteur Candice Myhre critiquée pour avoir secouru un nageur en bikini sur une plage de Kalaheo à Hawaï. Face à l’indignation de certaines personnes, le médecin a lancé le hashtag #MedBikini et affirmé qu’elle pouvait pratiquer son métier dans n’importe quelle tenue.

Le sexisme en médecine est bien vivant. Mais nous ne laisserons pas cela nous arrêter, a-t-elle écrit. Femmes médecins, infirmières, tous les professionnels de la santé, nous pouvons porter un bikini, une robe, ou nous pouvons porter des blouses. Cela ne change rien à notre qualité de prestataire de soins de santé. Nous pouvons porter ce que nous voulons pendant notre temps libre, et sauver des vies.

En quelques heures, le hashtag #MedBikini s’est propagé sur les réseaux sociaux et a inspiré d’autres femmes médecins qui ont publié une photo d’elles en bikini et en blouse pour dénoncer le sexisme. La polémique a eu un tel impact que les auteurs de l’étude controversée ont publié un communiqué pour présenter leurs excuses, annonçant le retrait de leur papier.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Marie Claire

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)