EN BREF

Mexique : mettre fin à la violence contre les infirmières, le CII monte au front

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Après une agression odieuse au Mexique, le CII, une fois encore, appelle à une action immédiate des pouvoirs publics pour mettre fin à la violence contre les infirmières sur tous les fronts. Le Conseil international des infirmier(e)s condamne avec la plus grande fermeté les actes de harcèlement, d'extorsion et même de torture qui ont été commis dans l'État de Mexico City envers des infirmières. Un tel comportement barbare visant des personnes dont la seule intention est d'aider autrui est impardonnable. Plus d'une douzaine d'infirmières ont été détenues contre leur gré, volées et agressées, leurs familles rançonnées pour assurer leur retour en toute sécurité. Les infirmières concernées ont le sentiment que leur situation n’a pas été prise au sérieux par les autorités. Howard Catton, Directeur général du CII, a déclaré pour sa part que le manque de protection des infirmières pendant la pandémie, associé aux attaques personnelles, telles que celles décrites au Mexique, explique pourquoi le CII considère que les soins infirmiers sont l'un des métiers les plus dangereux au monde. Cela doit nous faire honte à tous.

Lire la suite sur le site du CII

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)