EN BREF

Mille professionnels de santé donnent l'alerte sur la crise hospitalière

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Nous, médecins hospitaliers et cadres de santé signataires, au-delà de toute sensibilité syndicale ou politique, soutenons la volonté exprimée par la ministre d’améliorer la pertinence des soins en réduisant la disparité injustifiée des pratiques, en supprimant la prescription d’examens inutiles, en améliorant la coordination entre la ville et l’hôpital, en favorisant la prise en charge ambulatoire à chaque fois qu’elle ne compromet pas la qualité des soins, en aidant à la construction d’un véritable service de santé de proximité.

C’est inédit dans l’histoire des hôpitaux. Plus de mille médecins et cadres de santé, venant de toutes sortes d’établissements, hôpital local comme centre universitaire, répartis sur toute la France, ont signé un appel s’alarmant de la situation dramatique des hôpitaux français et pointant un système de financement, avec la tarification à l’activité (T2A), à bout de souffle, devenant une menace pour la qualité des soins.

Il est rarissime que médecins et personnels soignants se retrouvent dans une même mobilisation, avec un même sentiment d’urgence et d’inquiétude. L’année 2018 est vraiment celle de tous les dangers et de toutes les incertitudes, lâche ainsi un ancien syndicaliste hospitalier qui constate que ce mouvement n’est pas initié par les organisations syndicales, même si celles-ci l’accompagnent pleinement. Cette pétition serait née suite aux propos de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn qui a ,à plusieurs reprises, évoqué la crise hospitalière.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Libération.

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)