EN BREF

NASH : le syndrome du foie gras touche 12 % des obèses

La stéato-hépatite non-alcoolique (NASH) progresse en France, poussant les hépatologues à tirer la sonnette d'alarme. La surcharge pondérale reste le premier facteur de risque, 12 % des obèses seraient touchés. Cela s’explique par le mécanisme à l’œuvre : le foie stocke les acides gras, ce qui provoque la destruction des cellules hépatiques. Ce même processus augmente considérablement le risque de développer une cirrhose ou un cancer du foie. Et pourtant, cette maladie liée au surpoids est encore largement ignorée...

La suite est à lire sur pourquoidocteur.fr

Publicité

Commentaires (0)