EN BREF

Le naufrage de la médecine scolaire...

Le délitement sans fin de la médecine scolaire... La France compte désormais moins d’un millier de médecins scolaires, pour 12,5 millions d’élèves. Il faut rendre notre métier attractif. En revalorisant les salaires, mais pas seulement. Cela passe aussi par redonner du sens, que l’on puisse accomplir nos missions de prévention. Aujourd’hui, l’état de pénurie est tel, que c’est impossible pointe Patricia Colson, médecin scolaire, du Snamspen Sgen-CFDT (deuxième syndicat représentatif).

Un article à lire sur Liberation.fr



Retour au sommaire du dossier IDE scolaire

Publicité

Commentaires (0)