EN BREF

Un nouvel outil de surveillance des AES

Cet article fait partie du dossier :

AES

    Précédent Suivant

Déjà plus de 400 établissements utilisateurs sont inscrits à l'outil webAES#2, la nouvelle version de l'outil de surveillance des accidents avec exposition au sang (AES), se réjouit le centre d'appui pour la prévention des infections associées aux soins (Cpias) Bourgogne-Franche-Comté sur les réseaux sociaux.

Si le Réseau d'alerte, d'investigation et de surveillance des infections nosocomiales (Raisin) n'assure plus la surveillance des AES depuis le 1er janvier 2016, n'étant plus considérée comme une surveillance prioritaire au niveau national, de nombreux établissements ont souhaité la poursuivre en interne. Ainsi a-t-il été proposé de poursuivre avec l'outil web-AES en 2017, sans  effectuer des changements des modalités d'utilisation. Toutefois, une version 2 a été mise en place depuis janvier pour permettre aux établissements de continuer à à surveiller les AES gratuitement et de manière autonome. C'est le Cpias Bourgogne-Franche-Comté qui a développé cette nouvelle version de l'outil (webAES#2), grâce à une aide financière de Santé publique France.

Retour au sommaire du dossier AES

Commentaires (0)