EN BREF

L'obligation vaccinale, une nécessité pour plusieurs organisations

Dans un communiqué de presse daté du 6 octobre 2017, plusieurs sociétés scientifiques, médicales, paramédicales et syndicats médicaux -dont le Collège Infirmier Français et le Syndicat National des Professionnels Infirmiers- affirment soutenir la politique en faveur de la prévention des maladies infectieuses mise en oeuvre par le Gouvernement et la Ministre de la Santé. Ils estiment que les onze vaccins de l'enfant qui deviendront obligatoires le 1er janvier 2018 sont indispensables, et soulignent que l’obligation vaccinale peut paraître une mesure excessive; la plupart des pays du monde n’ont pas besoin de cela pour bien vacciner. En France, l’extension des obligations a été la seule solution que nos tutelles pouvaient retenir en raison du contexte spécifique français. La concertation citoyenne avait été unanime sur le caractère incontournable de la vaccination, et s’était prononcée dans ce sens. Il sera important que cette politique réussisse. Et de rappeler que les vaccins sont un des acquis majeurs de la médecine. Ils permettent de prévenir des maladies potentiellement sévères, de réduire la mortalité et le risque de séquelles, d’éviter des traitements lourds et des souffrances inutiles. La vaccination est ainsi une technique médicale particulièrement efficace et bien tolérée. La vigilance vis-à-vis de ses exceptionnels effets indésirables est rigoureuse et transparente. En juin dernier, ces organisations saluaient déjà la position d'Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, sur la vaccination.

Publicité

Commentaires (0)