EN BREF

Une ONG dénonce les conditions de détention des malades psychiatriques

Human Rights Watch souligne une absence de prise en charge adéquate en matière de santé mentale dans les prisons françaises, en particulier pour les femmes.

Dans les prisons françaises, presque un quart des détenus sont atteints de troubles psychotiques. Une étude sur la santé mentale des détenus publiée en 2004 relevait que 8% des hommes et 15% des femmes étaient atteints de schizophrénie. Des chiffres bien supérieurs à la proportion de schizophrènes en France, qui s'établit à 0,9%. Selon Human Rights Watch, qui publie mardi un rapport sur les conditions de détention des personnes atteintes de maladie psychiatrique, cette distorsion s'explique par une mauvaise interprétation d'une loi pénale de 1994.

Lire la suite sur lefigaro.fr

Publicité

Commentaires (0)