EN BREF

L'Ordre se dote d'un nouveau bureau et réélit Patrick Chamboredon à sa tête

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Après trois ans d'un premier mandat exercé depuis décembre 2017, Patrick Chamboredon a été réélu à la tête de l'Ordre National des Infirmiers. C'est lui qu'a désigné, lors de sa première réunion le 8 avril, le Conseil National de l'ONI, fraîchement constitué (cf. infra). A l'aune de cette nouvelle mandature de trois ans et après treize mois de pandémie de Covid-19, durant lesquels les infirmiers ont été grandement sollicités, l'Ordre a déclaré vouloir continuer à moderniser et à se transformer, au service d’une meilleure reconnaissance des infirmiers, dans le cadre de sa mission de service public. Et poursuivre sa mobilisation, en particulier auprès des pouvoirs publics, pour faire reconnaitre le rôle essentiel des infirmiers au sein du système de santé et faire évoluer la profession vers davantage d’autonomie, notamment en révisant le décret infirmier. Infirmier d'hémodialyse à l’Assistance publique des hôpitaux de Marseille, président du Conseil Régional de l’Ordre des infirmiers de Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse de 2009 à 2017 et par ailleurs élu au sein du Conseil d’administration du Secrétariat International des infirmières et infirmiers francophones (SIDIIEF) et Président du Comité de Liaison des Institutions Ordinales (CLIO) depuis novembre dernier, Patrick Chamboredon a salué les membres de son nouveau bureau et inscrit son mandat à venir dans la droite ligne du précédent : je remercie mes pairs pour leur confiance et adresse mes félicitations aux nouveaux élus. Dans la continuité de mon précédent mandat, nous nous attacherons à poursuivre le travail de modernisation et de transformation de l’Ordre et à défendre l’autonomie de la profession infirmière, à commencer par la révision du décret infirmier, pour offrir aux patients un système de soins plus humain et plus durable.

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (0)