EN BREF

Paramédicaux : une lettre ouverte pour faciliter l'accès aux études médicales

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Dans une lettre ouverte à Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, plusieurs paramédicaux demandent la révision de l'arrêté du 10 janvier 2017 fixant le nombre complémentaires d'étudiants admis à l'issue des épreuves de la PACES organisées lors de l'année universitaire 2016-2017 à poursuivre des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme. Ils déplorent notamment une diminution de 25% en 4 ans du nombre de professionnels paramédicaux admis en seconde année après le concours d'année". Et d'ajouter là où votre gouvernement promet des facilités d'accès aux études pour notre filière, nous constatons l'inverse. Certes, le nombre d'étudiants mentionnés au b de l'article 1er de l'arrêté du 26 juillet 2010 ne peut excéder 3% du numerus clausus général, mais nous en sommes loin avec moins de 0.75% 60/8124).

Jean-Baptiste Prat, infirmier diplômé d'État, étudiant PACES Lyon SUD espère que la ministre entendra le désarroi de ces étudiants et que ces chiffres pourraient être revus à la hausse pour cette année 2017 avant la révision définitive du numérus clausus. Nous n'attendons pas de miracle mais sur 8 124 places au NC général, nos 60 places sont dérisoires, ainsi la moindre augmentation, si minime soit-elle, serait la bienvenue.

Creative Commons License

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)