EN BREF

De la peau de poisson en guise de pansements...

Cet article fait partie du dossier :

Plaies et cicatrisation

    Précédent Suivant

L’hôpital pour grands brûlés de la ville de Fortaleza (Brésil) teste actuellement l’utilisation de la peau de poisson pour panser la peau abîmée de 52 patients. Les médecins ont eu cette idée en découvrant la forte teneur en collagène de types 1 et 3, des protéines qui favorisent la cicatrisation des plaies, dans la peau du tilapia. Cette espèce de carpe a été privilégiée pour cet essai clinique.

La suite est à lire sur ouest-france.fr

Retour au sommaire du dossier Plaies et cicatrisation

Publicité

Commentaires (0)