EN BREF

Les personnes asymptomatiques auraient une réponse immunitaire plus modérée face au Sars-Cov-2

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Les sujets infectés par le SARS-CoV-2 qui ne développent pas de symptômes semblent avoir une réponse immunitaire plus faible que ceux ayant une forme symptomatique, révèle une étude publiée dans « Nature Medicine ».

La réponse immunitaire de ces sujets est encore assez mal connue, alors même qu'ils peuvent transmettre efficacement le virus et que  l'émergence de ces transmetteurs silencieux du SARS-CoV-2 a entraîné des difficultés dans le contrôle de l'épidémie, rappellent les auteurs. L'équipe dirigée par Ai-Long Huang, de l'université de Chongqing montre que la durée de l'excrétion virale est plus longue chez les sujets asymptomatiques, de 19 jours contre 14 chez ceux ayant des symptômes. Pour autant, la durée d'excrétion n'est pas forcément synonyme d'infectiosité, relèvent les auteurs.

Or, la force et la durée de l'immunité après l'infection sont des éléments clés pour l'immunité de groupe et pour les décisions concernant les restrictions de distanciation sociale.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Quotidien du Médecin

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)